« C’est mon jour de chance » en librairie

Voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur C’est mon jour de chance – Addiction au jeu et fausses croyances 

L’ouvrage est en vente sur le site de la Fnac.
Il est préfacé par Corinne Maier, essayiste, psychanalyste, auteur de nombreux ouvrages à succès. Elle s’est penchée à sa manière sur un illustre joueur compulsif puisqu’elle est aussi l’auteur de Casanova ou la loi du désir (Imago).
De quoi parle C’est mon jour de chance ?

« Aujourd’hui c’est mon jour de chance », « c’est sûr je vais me refaire »… Nous avons tous entendu de tels propos. Ces « drôles d’idées », ces fausses croyances, les joueurs pathologiques en sont coutumiers et bien souvent prisonniers. Il y aurait en France 600 000 joueurs à problème et les sommes consacrées aux jeux de hasard ont doublé en 10 ans. L’ampleur du phénomène en fait un véritable problème de santé publique.

Avec ce livre, je me suis penché sur cette question en m’intéressant aux fausses croyances ou cognitions erronées des joueurs. Je me suis intéressé d’abord à la façon dont les cognitivistes ont abordé cette clinique – par la réfutation des cognitions erronées. Mais, je me suis attaché aussi à l’approche psychanalytique, intégrant la notion d’Inconscient. Le postulat initial selon lequel le joueur espère gagner s’inverse : le joueur pathologique ne jouerait peut-être pas pour gagner mais pour perdre… Ces deux visions ne sont pas antagonistes, elles coexistent.

Comment le joueur peut-il concilier volonté consciente de gagner et désir inconscient de perdre ? J’ai répondu à cette question dans une approche intégrative. J’ai tenté d’entrainer le lecteur dans une véritable plongée au cœur de l’univers des addictions aux jeux. Je vous fais aussi croiser à travers plusieurs cas cliniques, des patients « drogués aux machines à sous », ou qui « jouent leur destin à la roulette ». Ménageant au passage un clin d’œil inattendu au Joueur de Dostoievski…

A l’heure où l’addiction aux jeux devient un problème majeur de santé publique, cet ouvrage invite à réfléchir à de nouvelles pratiques cliniques réconciliant approche cognitiviste et psychanalytique.

 

Emmanuel Deun